Immersion au cœur de la banque alimentaire et de l’épicerie solidaire “grain de sel”

Dans le cadre du projet collecte alimentaire, le pôle SGS s’est rendu dans les locaux de la Banque Alimentaire (BA) du Bas-Rhin ainsi qu’au sein d’une épicerie solidaire afin de tourner un film mettant en avant le trajet des dons de la collecte alimentaire.

Nous partageons avec vous le récit de notre expérience qui dépasse le cadre du film.

 

  • Jour 1 – livraison de l’épicerie solidaire par la Banque Alimentaire :
  • Chaleureusement accueillis par la chargée de communication de la BA, nous visitons l’immense entrepôt où sont stockées les denrées alimentaires provenant majoritairement des grandes et moyennes surfaces (51%), puis en second lieu des dons de particuliers (17%) lors de la grande collecte de Novembre.

    Les denrées sont redistribuées au sein du réseau d’aide, qui comprend près de 90 associations et épiceries solidaires, grâce aux 80 bénévoles et aux 20 salariés en réinsertion qui gèrent les stocks et s’affairent pour effectuer les livraisons à temps… une logistique très compliquée !

    Après avoir tourné notre scène du film dans l’entrepôt, nous embarquons dans le camion de livraison de la BA direction l’épicerie solidaire « grain de sel » de Molsheim appartenant au réseau de la fondation Caritas.

    Arrivé sur place nous participons au déchargement des produits et à leur installation dans les rayons de l’épicerie qui ouvrira le lendemain pour les bénéficiaires. Tout le monde aide et nous sentons une très bonne entente générale.

     

  • Jour 2 – Rencontre avec les bénéficiaires et les bénévoles lors de l’ouverture de l’épicerie
  • C’est avec une légère appréhension que nous retournons à l’épicerie, comment va se passer la rencontre avec les bénéficiaires ? Comment vont-ils percevoir notre projet ? Seront-t-ils coopératifs ? surpris ? embarrassés ? offensés ?

    Tout est fait pour que les personnes se sentent à l’aise : bénévoles souriants, coin canapé avec café à disposition et jeux pour enfants, panneaux de co-voiturage, dessins de remerciements des enfants accrochés aux murs.

    Carole, la responsable de l’épicerie, nous présente à une dame adorable venue faire ses courses et qui accepte de se prêter au jeu de notre caméra.

    Nous discutons quelques temps avec cette dame qui nous raconte son parcours difficile depuis qu’elle est étudiante, sont combat quotidien pour joindre les 2 bouts. Elle nous avoue que c’est grâce à l’épicerie solidaire qu’elle arrive à donner à ses 2 fils une alimentation équilibrée avec fruits et légumes.

    Très concernée par les problèmes financiers des étudiants, elle est ravie d’apprendre l’existence de l’AGORAé, contente de voir que les étudiants se mobilisent pour l’Autre.

    Nous prenons congé de cette dame au tempérament incroyable, forte jusque dans ses paroles « les difficultés n’empêchent pas d’avancer ».

     

  • Puis nous rencontrons une bénévole qui nous parle du fonctionnement de l’épicerie et de son engagement.
    • Qui sont ces personnes bénéficiaires de l’épicerie ? Comment sont-ils choisis ?

    Ce sont majoritairement des femmes seuls avec enfants, des personnes endettées, des retraités. Ils sont vus par une assistante sociale qui leur constitue un dossier qui passe ensuite devant une commission.

    • Par quels autres moyens l’association aide-t-elle ces personnes ?

    L’épicerie organise des formations gratuites sur divers thèmes comme les économies d’énergie, gérer son budget.

    • Parlez-nous de votre parcours et de votre rôle au sein de l’asso, pourquoi cet engagement ?

    L’association est ouverte aux bénéficiaires le mercredi et le jeudi, les livraisons se font le mardi. Je viens tout les mercredis… [« Elle a un cœur gros comme ça » nous interrompt une bénéficiaire en écartant grand les bras]. J’ai toujours été révoltée par les injustices dans le monde, ça me dégoute alors je fais ce que je peux pour les réduire en apportant mon grain de sable.

     

    Avant de partir nous passons par l’atelier cuisine de l’association organisé par une stagiaire qui termine son diplôme de diététique. Dans la cuisine elle s’affaire avec deux jeunes enfants pour préparer de délicieux plats rapides avec les produits en surplus de l’épicerie. Cette dame fait preuve d’une grande créativité dans ses recettes, au menu du jour : Flans aux légumes faits à partir de pots de bébé et Caponnade. C’est dans la bonne humeur qu’elle nous invite à participer à la préparation du dessert (banane et coulis de chocolat sur tranche de pin d’épice) ce qu’on accepte avec grand plaisir ! Les enfants fiers de leur travail font la dégustation à toutes les personnes de l’épicerie, les parents prennent en photo la recette inscrite sur le tableau, un très beau moment de partage.

     

    Cette expérience fut très enrichissante. C’était vraiment très émouvant de voir toutes ces personnes qui se battent pour s’en sortir et tout ces bénévoles qui donnent du temps
    et de leur personne pour aider les autres.

    Nous repartons plus que jamais motivés à aider ces personnes qui se battent pour
    s’en sortir, ces bénévoles qui donnent du temps et de leur personne, et pour ça

    ON A BESOIN DE TOI !

     

    Maintenant que tu sais que ton don va entre de bonnes mains,
    il te suffit de participer à la collecte alimentaire qui aura lieu
    du 13 au 30 septembre.

     

    Nous remercions de tout cœur tous les bénévoles et les bénéficiaires que nous avons rencontré et qui nous ont si bien accueillis.

    Nous remercions en particulier Coline SITTLER la chargée de communication de la banque alimentaire qui s’est plié en quatre pour nous permettre de réaliser notre projet vidéo et qui nous a mis en relation avec ainsi que Carole +NOM la directrice de l’epicerie « Grain de sel » du réseau Caritas qui s’est rendu totalement disponible pour nous.

    PS : si jamais cet article t’as inspiré  et que tu voudrais en savoir plus sur le pôle SGS, et qui sait le rejoindre l’an prochain, n’hésites pas à nous contacter à l’adresse mail sgs@aaems.fr pour avoir plus d’info ;)


     

    Votre team SGS,

    Marie, Océane et Maxence
    (un monde pleins de Bisounours)